Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 22 mai 2015

SECURITE suite

jeudi, 21 mai 2015

Intervention JP MARC à l'agglo

Conseil communautaire du 21 mai 2015

1er intervention

CABM agglomération de Béziers : intervention du groupe DVD au sujet du projet de territoire

Mr le président, Mrs les Vice-Président, mesdames et messieurs les conseillers communautaire

Brice Blazy absent pour raison professionnelle me demande de vous communiquer quelques remarques sur le projet de territoire.

Tout d’abord, nous tenions à remercier très sincèrement le président Lacas pour sa participation au diner débat avec JL Moudenc Maire de Toulouse et Président de l’agglomération toulousaine organisé le vendredi 13 Mars à Villeneuve les Béziers  à l’initiative du député Elie Aboud et de notre groupe. Force a été de constater que malgré quelques pressions politiques, il était important d’agir même en période électorales car si nous devons attendre la fin de chaque élection en France ce serait l’immobilisme le plus total. Nous vous remercions donc comme nous remercions les acteurs économiques et les 200 chefs d’entreprises présents qui ont compris que l’action ne pouvait plus attendre dans ce domaine de l’emploi et du soutien à notre économie quand on en connait le contexte actuel. Ce  à quoi nous nous sommes attachés puisque le cabinet du Maire de Toulouse nous a donné le feu vert il y a quelques jours pour que nous réalisions sur la place du capitole une manifestation autour du vin de notre territoire du type de « vinocap » avec les acteurs viticoles de l’agglomération de Béziers cela dans le courant de l’automne.

A ce titre, nous espérons avoir votre soutien comme celui du département et de la ville de Béziers de même que celui de l’ensemble des acteurs économiques concernés (Alexa Bourniquel sera notre ambassadrice et porteuse du projet).

Le projet de territoire que vous nous proposez, nous y sommes attachés et favorables puisqu’il reprend nombreuses de nos propositions formulées lors des commissions économiques auxquelles nous avons participé.

Reste 3 éléments qui nous semblent importants et que nous souhaitions porter à votre connaissance :

Le premier élément concerne la visibilité de notre territoire et notre avenir entre les 2 métropoles que sont Toulouse et Montpellier.

A ce sujet, les conclusions du diner débat organisé lors de la venue de Jean Luc Moudenc  conforte la proposition de fédérer les agglomérations autour de Béziers (Narbonne, Agde, la Domitienne) pour nous rendre plus visible, plus attractifs dans une nouvelle grande région midi Pyrénées, Languedoc Roussillon. Nous saluons à ce sujet le travail réalisé par le MEDEF sur ce projet en lien avec les autres acteurs économiques. Un développement tourné vers Montpellier mais également vers Toulouse nous semble donc à intégrer dans notre projet de territoire.

Le second élément concerne la proposition de faire de notre population les ambassadeurs de notre territoire :

Cette proposition nous l’avons portée et soutenu, nous y croyons très fort à la seule condition que tous les élus de notre agglomération en soient par définition « solidaires ». C’est-à-dire qu’ils utilisent 30, 20 ou même 10 secondes de leur temps d’antenne ou d’audience médiatique simplement pour « juste » présenter quelques atouts de notre territoire, sans quoi nous craignons à juste raison que nos efforts, nos budgets de communications pour nous valoriser ne passent qu’en perte et profit.

Le troisième élément concerne une proposition que nous vous soumettons et qui a été évoquée mais pas reprise dans notre projet de territoire :

Il s’agit de la création d’un grand parc d’attraction pour le grand sud est. Il y a aujourd’hui sur ce territoire la place pour un tel projet (type Marineland, parc wallaby, Portventura,..).

Notre position géographique, notre climat, notre future gare TGV, notre aéroport, nos 2 autoroutes sont des éléments positifs qui peuvent nous permettre de travailler à l’installation d’un grand parc d’attraction ouvert à l’année. Les bénéfices pour notre territoire c’est de créer de l’emploi à l’année, d’assurer des retombées pour les professionnels, d’augmenter notre attractivité et de favoriser la structuration de notre stratégie touristique de développement sur des séjours courts à l’année.

C’est pour cette raison que nous vous proposons de retenir cette proposition, à minima d’en faire l’étude.

2éme intervention

Intervention de Jean-Pierre Marc (Dossier régie de l’eau)

C’est une décision importante puisqu’elle engage notre communauté pour les huit ou dix à venir.

Le rapport qui nous est communiqué est très intéressant mais cela reste un élément technique du choix.

Choix qui doit être en l’occurrence éminemment politique. L’évidence qui nous apparaît c’est quand dernier ressort et quoique l’on fasse, la régie est garante d’un prix de l’eau inférieur puisqu’elle ne réalise aucun bénéfice ce qui n’est pas le cas de la société mandataire.

Les investissements sont de deux ordres :

  • Soit innovent et sont financés par l’agglo.

  • Soit entretien et sont alors financés par l’usager.

    En aucun cas par le mandataire.

     

    La régie nous apparaît comme étant le plus sur moyen de garantir la ressource et le prix de l’eau le plus juste.

    Cela tout en maitrisant complètement la formule de réactualisation des prix.

    Elle entraine un surcroit de responsabilité et de travail mais c’est là l’honneur  et la fonction des élus que nous sommes.

    Nous voterons favorablement, compte-tenu des délais l’égaux, à l’appel d’offre sur la délégation de service public puisque cela n’obérera pas la possibilité d’opter pour la régie lors du vote définitif.


Modifications au carrefour de la méditerranée

Malgré tous nos efforts restes vains, pour convaincre le Conseil Général  d'obtenir un  passage surélevé au carrefour de la montagnette, nous nous retrouvons aujourd'hui face à un aménagement qui n'a pas réellement obtenu les résultats escomptés.

Le bouchon, qu'occasionnaient les feux de la montagnette, s'est déplacé au carrefour de la Méditerranée aidé par le marquage au sol de "zébra" incitant les automobilistes au ralentissement tout en créant de gros bouchons.

L'ADAEV, qui reste en relation avec le CG, a demandé la suppression du zébra. Le conseil Général conscient du problème vient de nous confirmer la modification des aménagements routiers par la suppression du"zébra", par la mise en place de bandes rugueuses, pour faire ralentir les automobilistes, par l'installation de feux clignotants, pour avertir du carrefour, et par la mise en place d'une limitation de vitesse après le pont SNCF à 70 km/h.

RG/ ADAEV/VilleneuveUnion

 

Ca bouge à Villeneuve...

mardi, 19 mai 2015

NOTRE PROPOSITION...

...QUE NOUS AURIONS SOUMISE

         SI LA COMMISSION DES TRAVAUX S'ETAIT RÉUNIE

CANAL DU MIDI WC.jpg3.jpg