Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 27 juin 2013

La municipalité de Villeneuve les Béziers va organiser une campagne de capture

image.jpgLa municipalité a enregistré des plaintes, concernant les chats errants sur le territoire de la commune. De ce fait, il a été envisagé d’organiser une campagne de capture des chats errants ou sauvages, afin d’en réguler la population Des cages de capture seront déposées sur le territoire de la commune durant la période du 01 juillet au 31 juillet 2013. Les animaux seront récupérés par la fourrière animale de Béziers ; ancienne route de Bédarieux (tel 04 67 31 14 03) Durant ces jours de capture, nous demandons aux personnes concernées de garder leurs chats domestiques enfermés dans leurs habitations. Il est rappelé que la divagation des animaux domestiques est interdite et que leur identification est obligatoire. Info midi libre

Commentaires

La municipalité au lieu de s'occuper des chats et chattes du village, ferait mieux de se préoccuper de cette ODEUR nauséabonde, un peu acide, a la limite du chimique qui nous vient coté Nord, depuis X temps vers 21h et qui peut-être est entrain de nous empoisonner ? Et bien sûr, sachant d'où vient cette ODEUR et le mal qu'elle est peut-être entrain de nous faire ? Personne bougera le petit doigt et pourtant.............??? Voilà un sujet important !!!

Ceci dit les chats se sont des bon Dératiseurs BIO, et a Villeneuve je pense que c'est une bonne chose. VIVE LES CHATS.

Pour ce qui aiment les chats voici un lien intéressant
http://margaux.chez.com/peste.htm

Écrit par : villeneuvois | vendredi, 28 juin 2013

Vous avez tout à fait raison.
Lorsque l'usine SBM formulation a brulé le 27 juin 2005 un nuage, officiellement non toxiques'est formé. Les vents étant orientés sud est, Villeneuve a été epargné mais pas Béziers. Depuis c'est le black out, aucun suivi et aucune statistique sanitaire coherente n'à été mis en place et le danger est toujours là, classé séveso, au coeur de l'agglo.
Il était pourtant relatlvement facile de redéployer le personnel dans les differents services de l'agglo et de ses communes et de fermer l'usine.
Compte tenu des départs volontaires, des reclassements dans d'autres etablissements du groupe et des départs à la retraite non remplacés, le surplus de personnel engengré aurait été éffacé trés vite.
Mais par facilité, par laxisme, par couardise et sous la pression des syndicats on a préféré sacrifier au sacro saint "sauver les emplois" et pourtant en 2005 la crise n'avait pas encore pointé son nez.
Alors, maintenant, les odeurs, on les a et on se les garde. C'est ce qu'on appelle le progrés social. Un grand merci à nos élus de l'époque concernée.

Écrit par : combes | samedi, 29 juin 2013

Bonjour M.Garcin,

il est choquant que la police s'occupe plus de plaintes déposées contre de pauvres chats plutôt que de l'insécurité croissante qui gangrène notre ville.

Il semble que cela soit plus facile de s'attaquer à des animaux domestiques plutôt qu' à la petite racaille qui se pavane impunément dans les rues de la ville...

Les propriétaires de chats tatoués et stérilisés qui passent leur temps à gambader dans les jardins mitoyens et rentrent tranquillement sous leur toit à l'heure du repas, vont devoir suffoquer , fenêtres fermées , tout l'été, de peur de voir leur animal de compagnie embarqué à la fourrière...

Franchement, la mairie et la police n'ont-ils pas d'autres chats à fouetter?

Écrit par : lecambe | mardi, 02 juillet 2013

Les commentaires sont fermés.