Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 10 septembre 2013

lycée Marc-Bloch Sérignan

En surlignant ce lien  puis clic droit vous pouvez faire une visite virtuelle du lycée

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=tRomPhghwdE

 

Une belle rentrée pour nos jeunes qui ont pu profiter de l'ouverture du lycée Marc BLOCH.

Qui était Marc Bloch

 Issu d'une famille juive d'optants, Marc Bloch est le fils de Gustave Bloch, professeur d'histoire ancienne à l'université de Lyon, lui-même fils d'un directeur d'école. Il fait des études secondaires brillantes à Paris, au lycée Louis-le-Grand puis entre à l'École normale supérieure en 1904. Il est reçu à l'agrégation d'histoire et géographie en 1908. Marc Bloch suit de 1908 à 1909 les cours des facultés de Berlin et de Leipzig avant d'être pensionnaire à la Fondation Thiers (1909-1912).

Professeur de lycée (Montpellier puis Amiens) quand éclate la Première Guerre mondiale, il est mobilisé comme sergent d'infanterie. Chef de section, il termine le conflit avec le grade de capitaine dans les services de renseignement. Marc Bloch est cité quatre fois à l'ordre de l'armée, est décoré de la Légion d'honneur pour faits militaires et reçoit la Croix de guerre.

En 1919, il épouse Simone Vidal, fille d'un polytechnicien dont la famille, depuis le xviiie siècle, était enracinée dans le Comtat Venaissin et en Alsace ; six enfants naissent de ce mariage, dont Étienne qui écrira en 1997 sa « biographie impossible »2. Marc Bloch est nommé professeur à la faculté de Strasbourg, redevenue française en 1919 ; ses qualités professorales et sa rigueur méthodologique représentent alors une vitrine prestigieuse pour l'université française. Il y rejoint des enseignants de premier ordre comme Lucien Febvre, André Piganiol, avec qui il noue des liens fructueux. Il soutient une thèse de doctorat allégée, au propos déjà neuf, sur l'affranchissement des populations rurales de l'Île-de-France au Moyen Âge : Rois et Serfs (1920).

Marc Bloch publie en 1924 son œuvre magistrale, Les Rois thaumaturges. Il y expérimente avec audace une méthode comparatiste empruntée aux maîtres de linguistique (il parle lui-même une dizaine de langues). En 1931, son ouvrage le plus maîtrisé, Les Caractères originaux de l'histoire rurale française, innove une fois encore, car il exploite une interdisciplinarité peu courante à cette époque (botanique, démographie, etc.) pour mieux comprendre l'évolution des structures agraires de l'Occident médiéval et moderne. En 1928, Marc Bloch introduit sa candidature au Collège de France et propose d'enseigner une « histoire comparée des sociétés européennes ». Ce projet échoue. Il retentera sa chance en 1934-1935, mais avec le même résultat.        

 info/VilleneuveUnion

Commentaires

Bizarre que le communiqué de François RABELAIS relatif à la cure des 3 clochers ainsi que les commentaires y afférants aient disparus de ce blog.

Écrit par : combes | mercredi, 11 septembre 2013

Moi je sais pourquoi mais ce n'est pas a moi de le dire, Mr. Garcin va nous l'expliquer !

Le communiqué a titre religieux était de M. Victor-Marie Rogé (Promotion) François Rabelais, ENA 1973.

Sincères Salutations.

Écrit par : villeneuvois | samedi, 14 septembre 2013

Les commentaires sont fermés.