Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 03 octobre 2013

MAIS OU EST DONC PASSE L'ACCUSE

MAIS OU EST DONC PASSE L’ACCUSE ?

Voila le titre que l’on aurait pu donner à ce conseil municipal. Dans une salle où le public était plus nombreux que les élus ( !), nous avons assisté à un déferlement de chiffres que les élus eux même, à voir leur tête, avaient du mal à comprendre.

Bien sur, comme à son habitude le maire se refugiant derrière le trésorier principal a essayé de nous faire avaler que sa gestion n’était « presque » pas mauvaise. Le hic dans cette histoire, est que le bilan d’un mandat ne se fait pas sur 2 années mais sur les 5 écoulées, voir les 6.

Si effectivement on compare la gestion de l’année 2011 qui était très mauvaise pour les comptes de la commune à celle  de l’année 2012 qui était  « presque » meilleure on comprend l’amélioration. Mais, la réalité est tout autre chose. Je vous propose, pour faire simple, quelques chiffres qui vont vous donner un aperçu des 5 années de gestion du maire candidat sortant :

                                                                                             

 

2007

2012

%

Charges de fonctionnement     

 

4.346 000 €

 

4.941 000 €

+13.6%

Charges de personnel

2.247 000 €

2.434 000 €

+ 8.3 %

 

 

 

 

Charges financières/ habitant

139 €

210 €

+51 %

 

 

 

 

ENDETTEMENT de la COMMUNE

2.250 000 €

4.852 000 €

+115 %

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui représente un endettement moyen par habitant en 2008 de ……    591 € (gestion Solans)

                 Ce qui représente un endettement moyen par habitant en 2012 de ……..1 219 € (gestion Galonnier)

Chiffres que nous avons tiré de « collectivités.locales.gouv.fr » site que la trésorière principale a reconnue  comme officiel. Mais n’a pas commenté !

  Aux questions posées, par l’élu dissident, le maire a toujours botté en touche. La plus terrible de ses réponses est lorsque l'on lui pose la question sur sa gestion des années 2008,2009 et 2010 sa réponse tenez-vous bien je cite « ce n'était pas nous » Belle façon de dire "si ce n’est toi c’est donc ton frère". Facile d’accuser celle que l’on a débauché, pour embaucher et ensuite la rejeter et tout ca avec le soutien du pompier de service.(comprenne qui pourra)

 Que neni monsieur le maire s’est bien vous et vous seul le responsable avec votre chef de cabinet.  Mais comme toujours vous vous  défilez. Ce n’est pas cela être maire !

Etre maire c’est assurer, rassurer, prévoir et gérer la commune, chose que vous avez oublié  au lendemain de votre élection…

A suivre bientôt dans vos boites aux lettres « le radeau de la méduse »

Regis Garcin VilleneuveUnion

Commentaires

MITEUX MYTHO

Quelle honte monsieur le premier magistrat, accuser les autres de votre propre turpitude, surtout lorsqu'ils sont absents.
Vous qui n'avez pas hésité à écarter tous ceux qui vous ont permis d'être à la place que vous occupez maintenant, tous ceux que vous êtes allé chercher, qui vous ont apporté tout leur soutien et que vous salissez aujourd'hui.
Croyez-vous que vous en sortirez grandi?

Écrit par : INDIGNE | vendredi, 04 octobre 2013

Les commentaires sont fermés.