Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 24 septembre 2014

Conseil mouvementé

LA FOULE AU CONSEIL MUNICIPAL

IMG_2643.JPG Hier soir le conseil municipal a été accueilli par un grand nombre de Villeneuvoises et Villeneuvois excédés par les incivilités à répétition qui se passent dans le centre, et aux alentours du vieux village.

Malgré l'affluence des spectateurs, le 1er adjoint, en remplacement de monsieur le maire excusé pour raison de santé, a démarré le conseil.

L'agitation du public et la montée en puissance des revendications du public, a amené l’intervention d'une chef d'entreprise qui a sommé le 1 er adjoint d’ interrompre le conseil pour discuter avec le public, avant, a-t-elle dit, "qu'il y ait une catastrophe" le 1er adjoint a donc interrompu le conseil et une discussion très houleuse a démarré entre les élus et le public.

Devant le brouhaha de ce débat, le 1er adjoint, avec l'accord de 3 élus a demandé le huis clos pour pouvoir poursuivre le conseil, et demandé à la foule présente de revenir discuter après que le conseil municipal eut été débattu.

 C'est sous la pluie que les Villeneuvois ont accepté d'attendre la fin du conseil.

Après tous ces chamboulements, vers 21 h 30 le public est revenu afin de déterminer les actions les plus efficaces à mettre en place pour éradiquer toutes ces incivilités.

Les Villeneuvois à bout de nerfs demandent l'intervention de la police nationale mais aussi municipale, demandent que cette police municipale ne copine plus avec les faiseurs de troubles et que des sanctions soient prises à leur égard.

Devant l’insistance du public l’adjoint à la sécurité a demandé et obtenu un RDV avec le sous préfet  et le commissaire de police  de Béziers.

Cette réunion sera faite en présence des délégués de quartier qui se sont  désignés. Le RDV est donc pris et nous attendons la confirmation de la date.

A suivre…

rg/villeneuveUnion

 

Commentaires

L'article 17 du chapitre III du règlement intérieur voté hier soir en début de séance stipule que :
A la demande de trois conseillers municipaux ou du maire, le conseil municipal peut décider, sans débat, " à la majorité absolue des membres présents ou représentés, qu'il se réuni à huis-clos. "
Hors, après que trois conseillers aient demandé le huis-clos, le conseil municipal n'a pas voté pour que le huis-clos soit approuvé. Le règlement tout juste voté n'a pas été suivi et appliqué à cette occasion, il y a donc un vice de forme évident dans cette décision pour le moins imposée par le président de cette séance.Le huis-clos peut être demandé en tout début de séance et non pas pendant la séance.
Autre disfonctionnement, après avoir suspendu la séance et l'avoir clôturée, voyant que les mécontentements devenaient plus virulents, le président proposa la reprise de séance en demandant le huis-clos.

Les personnes venues pour exprimer leurs doléances sont parties sans avoir la certitude que le changement allais avoir lieu ces jours prochains, pensant que rien ne sera efficace si tous les efforts promis par la majorité municipale n'étaient pas mis en application immédiate.
Leurs revendications ne cesseront que lorsque un réel changement sera ressenti par l'ensemble des villeneuvoises et villeneuvois, qu'on se le dise car ils sont vraiment déterminés et comptent aller jusqu'au bout de leur action.

Écrit par : Michel Garcia | mercredi, 24 septembre 2014

cher Michel,
Tu as eu un passage à vide pendant ce conseil municipal. Tu devais être ailleurs car le 1er adjoint suivi de madame Soto et monsieur Martinez ont demandé le huis clos. le 1er adjoint dans la foulé a fait voter le conseil. Dans le brouhaha tu as du oublier ce passage!

Écrit par : GARCIN REGIS | vendredi, 26 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.