Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 03 mars 2015

LGV suite...

LGV : vers la reconquête du temps perdu ?

L'eurodéputé gardois Franck Proust (UMP) affirmait, samedi dernier dans Midi Libre, que la ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) entre Montpellier et Perpignan ne figurerait pas dans les priorités présentées par la France à la Commission européenne.
Lundi, réponse du secrétaire d'État aux Transports, Alain Vidalies : « J'ai lu avec une grande surprise les affirmations » de Franck Proust qui « invente purement et simplement les déclarations qu'il me prête ». Le secrétaire d'État affirme qu'« un dossier de subvention, dans le cadre de l'appel à projet européen, a bien été déposé par la France avant le 26 février 2015 ».
Dossier « porté par la France, en étroite collaboration avec l'Espagne ».
Contacté lundi, Franck Proust se dit à son tour surpris par la réaction d'Alain Vidalies, avec lequel il a « dîné à Strasbourg le 9 février ». « À cette occasion, la liaison Lyon - Turin » était privilégiée dit M. Proust. Les services de l'eurodéputé ont obtenu, dit-il, « confirmation de la représentation permanente de la France à Bruxelles ». Toutefois,« si Paris a changé d'avis j'en prends acte et j'applaudis des deux mains », dit-il. Tant mieux, en effet, s'il est possible de rattraper le temps perdu. La publication prochaine de la liste des projets prioritaires de la France permettra de vérifier si la liaison entre la France et l'Espagne est sur la bonne voie.
PHILIPPE MOURET

infoML/VilleneuveUnion

Les commentaires sont fermés.