Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 09 octobre 2015

le chasseur de corbeaux N°6

Le chasseur de corbeaux  


Image1.jpg

Le corbeau en chef le plus intelligent (pour un oiseau) avait provoqué une réunion sur le thème :

«quelqu’un a-t-il une idée?»

 

Le corbeau déplumé proposa un clip vidéo dans l’indifférence générale. Le corbeau maigre et apeuré arriva en retard. (Son nid était particulièrement éloigné). Il demanda le sujet de la réunion et après avoir consulté ses différents codes il regarda le plafond fixement, manifestement il n’avait aucune idée.

Le gros corbeau dit qu’il fallait donner des grands coups de bec, s’agita en se mettant en colère.

Il attrapa une poignée de cacahuètes qu’il engloutit voracement. Ce n’est qu’un moment après qu’il réalisa, qu’il venait d’avaler les cacahuètes qu’il avait piégées.

Le corbeau docte et sévère pris la parole avec fermeté, elle avait renforcé par une bande de tissu son fauteuil pliant et parlait ainsi avec assurance. Elle émit une série d’hypothèses, sur le sujet, dans une démonstration quasiment mathématique.

Le gros corbeau ressentait des gargouillements qui remontaient de son ventre et souhaitait que la réunion se termine rapidement.

L’arrivée du corbeau poussiéreux avec des plumes luisantes, propres et hérissées sur la tête surprit tout le monde, on faillit ne pas la reconnaître, dans son dialecte elle expliqua que son terrier avait été inondé par les pluies incessantes de ces jours ci. De plus en venant à la réunion elle avait été rincée par la pluie, dans son dialecte entrecoupé d’insultes sur le climat, elle expliqua, qu’elle avait dû passer la nuit sur une branche d’arbre (une horreur) et que la foudre était tombée sur les cimes environnantes. Dés la fin de la réunion, elle irait creuser un nouveau terrier dans la plaine St Pierre. Le gros corbeau s’impatientait de plus en plus, la réunion s’éternisait, les gargouillements étaient de plus en plus sonores et rapprochés. Le corbeau docte et sévère repris sa démonstration avec un grand mouvement d’ailes. Elle s’écroula dans un grand craquement, le fauteuil venait de céder. Elle se retrouva enveloppée dans des bandes de tissu et des tiges de fer.

Le corbeau anciennement poussiéreux ricana et commenta dans son dialecte entrecoupé d’injures diverses. Le corbeau maigre et apeuré continuait à regarder fixement le plafond. Devant cette situation le corbeau en chef(le plus intelligent pour un oiseau) décida de lever la séance.

Le gros corbeau quitta précipitamment les lieux pour des raisons connues de lui seul.

Tous rentrèrent à leur nid. Le chef corbeau se proposa de revenir le lendemain avec une scie à métaux et des tenailles pour dégager le corbeau docte et sévère, encastré dans les débris du fauteuil.

Il pensait «  la nuit porte conseil ».

Peut-être que demain….

 Image2.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.