Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 16 octobre 2015

le chasseur de corbeaux N° 7

Le chasseur de corbeaux N°corbeau 7.jpg

Le corbeau en chef rageait (et pourtant il avait faillit avoir un diplôme) la réunion avait été un fiasco total. Il avait décidé de l’organiser dans le nid du corbeau maigre et apeuré, bien que se soit très loin du lieu de réunion habituel.

Le corbeau maigre et apeuré avait préparé soigneusement cet événement, il avait même acheté un paquet de cacahuètes, les dernières qu’il avait mangées l’avaient rendu malade.

Il avait également étalé sa collection de codes et de délibérations… il était prêt et personne n’arrivait.

Le corbeau en chef (très intelligent !) arriva avec 2 heures de retard, sûr de sa mémoire il n’avait pas noté l’adresse, évidement il s’était perdu.

Le corbeau raide, quasiment militaire, était parti à l’heure prévue par le règlement, mais  auparavant, il avait tenu à déguster sa nouvelle trouvaille(le jus de grains de raisins fermenté) et de fait il en avait légèrement (largement) abusé.

Il partit cependant d’un pas cadencé, entrecoupé, il est vrai, de légers hoquets !

Arrivée au circulaire dit « de la vache sauvage » il avait entendu une imitation presque parfaite du sifflet à roulette. Aussitôt, il avait entrepris de répondre par une imitation similaire, ce qui n’avait pas eu l’air de plaire au premier, ils avaient insisté pour le faire souffler dans un curieux sac muni d’un tube, le corbeau raide les avait toisé d’un regard méprisant, sa formation militaire le rendait capable de souffler dans m’importe quel dispositif.

Il s’exécuta donc, une couleur étonnante apparut dans le tube, ce qui  laissa pantois et perplexe les personnes qui l’avaient interpellé.

Dans le doute ils préférèrent le déférer aux autorités supérieures, voilà pourquoi le corbeau raide, quasiment militaire n’arriva jamais à la réunion.

Le gros corbeau, lui non plus, ne parvint pas à la réunion. Il était rentré dans un estaminet et avait oublié complètement la réunion, une question l’obsédait : « qui avait volé les cacahuètes ? » 

La femelle corbeau poussiéreuse arriva avec 3 heures de retard, elle avait demandé son chemin, dans son dialecte, et n’avait pas pu s’empêcher de proférer quelques insultes.

Les personnes interrogées lui avaient jeté des pierres et même un seau d’eau, ce qui avait été pour elle une découverte.

Le corbeau déplumé fier de son nouveau gadget électronique « GPS » avait soigneusement programmé l’itinéraire. Quand il s’était retrouvé à la frontière espagnole, il avait eut un doute sur la technologie, mais avait persévéré. Pour le moment on ne savait plus ou il était.

Le corbeau docte et sévère (transportant un impressionnant bagage de vaisselles diverses) avait soigneusement noté l’adresse, les coordonnées, latitude, longitude, département, pays. Mais elle avait oublié la date de la réunion...elle arriva deux jours après.

Le corbeau en chef (très intelligent, pour un oiseau, comme il se plaisait à le dire) décida d’annuler la réunion. Il en arrivait, à se demander comment faire ?

Comme il n’avait pas de réponse il retourna à son nid, le moral au plus bas. Il avait perdu sa soirée, et se dit qu’il ne faudrait pas que cela devienne une habitude.

Ce qui était le plus pénible, le chasseur de corbeau allait ricaner.

Pourvu qu’il n’apprenne pas cette mésaventure !

Image1.jpg


 

Les commentaires sont fermés.