Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 24 octobre 2016

Réflexion...

Les raisons de mon choix pour la primaire « Droite et Centre »

Après le 1° débat des 7 candidats, je me suis fait, le plus objectivement, ma sélection à partir des critères qui m’ont sauté aux yeux.

Parmi les 7, j’élimine Poisson car il ne pourra jamais atteindre une majorité de votes en avril 2017.

Pour avoir pratiquement causé la fracture dans l’UMP, j’élimine Copé et Fillion, leur guerre fratricide ayant considérablement affaibli notre parti, ce qui pour moi est une erreur inadmissible qui les discrédite à tout jamais d’avoir des responsabilités auxquelles ils osent prétendre !

Quant à Kosusko-Moriset, son positionnement plus « vert » que « droite » est rédhibitoire aussi à mon point de vue, sans compter sur le fait que sans les parrainages que lui a procuré Juppé, elle n’aurait pas été sélectionnée !

Parlons maintenant de Le Maire ; lors du débat, il est apparu sans envergure pour le poste qu’il brigue. Enarque comme moi, il a bafouillé à plusieurs reprises, ce qui démontre à mes yeux une certaine panique, ce qui est grave quand on brigue le poste de Président de la République d’une France qui est dans la triste situation où elle se trouve aujourd’hui. Pourtant la formation que nous recevons nous prépare à nous exprimer sans complexe devant n’importe quel auditoire !

J’en arrive maintenant à Sarkozy et Juppé.

Lors du débat, le journaliste pose la question à Juppé de sa réaction si une fois élu, il se heurte à la rue et aux syndicats. La réponse qu’il a faite se résume ainsi : cela ne se produira pas car j’aurai été élu par le peuple et donc cette éventualité ne peut pas se rencontrer ! Qu’est-ce que j’aurai aimé qu’il prenne cette attitude entre 1995 et 1997, au lieu de recommander à J.Chirac de faire la dissolution de le l’Assemblée nationale, qui nous amené Jospin, Aubry et sa clique avec pour résultat les 35 heures, le recul devant le problème des retraites, parmi les autres calamités dont nous subissons encore les conséquences aujourd’hui! Comment croire en cet homme qui a reculé une fois, lorsqu’il dit qu’il ne reculera plus ? De plus, alors que les investitures des candidats Républicains pour les élections législatives ont été faites avec l’accorde de tous les candidats de cette primaire, Juppé dit à qui veut l’entendre qu’il n’est pas engagé par elles et qu’il se réserve de faire une plus grande place à l’UDI et de donner à Bayrou et le Modem un nombre significatif de députés. Il a « oublié » l’appel de ce même Bayrou et de ses troupes à voter pour Hollande contre le candidat de l’UMP. Plus grave encore, il ne tire aucun enseignement de la majorité molle d’Hollande bâtie par Aubry, la Maire de Lille, qui a conduit Hollande à n’avoir aucune majorité dans son propre clan ! Pour ma part je suis persuadé que cette majorité où les républicains ne seraient pas majoritaires largement empêcherait toute réforme importante, à l’image des socialistes aujourd’hui ! Je n’oublie pas son appel à voter pour Bayrou comme Maire de Pau contre le candidat officiel de l’UMP en 2014 !

Donc en conséquence de ces réflexions je prône le vote pour Sarkozy qui a démontré sa capacité à remettre de l’ordre dans le parti en le relançant, alors que Juppé ne s’est pas manifesté devant les épreuves rencontrées par notre parti ! De plus, il a démontré que l’Europe devait être dirigée par les politiques et non par les technocrates non élus de la Commission ! Je crois que si nous voulons remettre de l’ordre dans cette Europe qui est actuellement en faillite, il nous faut un Président qui ait l’envergure qu’il a démontré dans le passé, et non pas celui qui recule devant les difficultés au moindre obstacle !

Ainsi le premier débat entre les 7 candidats à la primaire de droite a mis en lumière les avantages et les défauts de chacun de ces candidats comme je viens de l’exposer.

Pour moi il n’y a qu’une seule candidature qui mérite notre confiance. Tous les candidats ont beau dire qu’ils appliqueront leur programme, je ne peux faire confiance qu’à un seul d’entre eux pour le faire vraiment, Nicolas Sarkozy !

Victor-Marie Rogé, Retraité ENA 1973, Conseiller municipal.

Commentaires

Bonjour,
Vous semblez oublier plusieurs points dans votre analyse.
D'abord, Monsieur Sarkosy a été déjà à ce poste. Il a promis des choses comme par exemple de la fermeté dans les quartiers type "zone de non droit", qu'il n'a pas tenu.
Il a réduit le nombre de policiers avec pour conséquence la situation d'aujourd'hui.
Il a reçu Kadhafi en grande pompe.
Il est mis en examen dans un nombre incroyable de dossier.
Et la liste est longue...

Alors non, pas lui. Et c’est pour cela que je mettrais toute mon énergie pour l'exclure dès la primaire de la droite.

Bien cordialement,

Écrit par : Kris | lundi, 24 octobre 2016

En 95/97 c'était qui le "patron" Juppé ou Chirac ? En 2017 si Juppé est élu ce sera qui le "patron" lui ou son futur premier ministre ?
Vous n'êtes pas sans ignorer que , dans la cinquième république ça fait une sacré difference !

Écrit par : combes | mardi, 25 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.