Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 07 septembre 2018

Villeneuve les Béziers,Vias... et après?

Lettre ouverte à M le maire (VIAS)

Il court il court le DGS

Publié le 2 mai 2018 par Mc²

Il court il court notre DGS (Directeur du Grand Silence).

Il n’est pas passé par là, il ne semble pas être ici non plus. Face à un tel silence de la part de la Municipalité, le conditionnel reste bien sûr de rigueur. Il aurait donc cessé ses fonctions depuis peu. Retraite anticipée ? Démission ? Promotion ? Difficile à dire tant le parcours du personnage est assez … fumeux : Démissionné par le maire d’Agde, de Guyane il part en laissant le maire face aux tribunaux, à Villeneuve-lès-Béziers il part quasiment « sous les jets de pierres » comme l’indiquait un article du Midi- Libre. Et il est, malgré cela, embauché dès 2014 par le tout nouveau maire de Vias. Et le voici à nouveau « porté disparu ».

En l’absence de toute information, on peut à minima se poser la question justement : pourquoi ce silence ?

Nous avons juste reçu une information par laquelle le contrat du DGS de la commune avait été annulé par le Tribunal Administratif à la demande du Préfet. Un appel à candidature a été lancé et à ce jour aucune candidature ne semble avoir été retenue. L’intérim semble assuré par un membre de l’encadrement…

Vias Mon Village reste à l’écoute et ne manquera pas de vous tenir informé des évolutions éventuelles de l’affaire.

 info/ RG

mercredi, 05 septembre 2018

Arnaques téléphoniques

Comment se prémunir des arnaques aux numéros surtaxés
 
Un appel raccroché avant que vous ne puissiez répondre ou un appel en absence, une invitation à rappeler un numéro que vous ne connaissez pas, un SMS ou un message préenregistré demandant de rappeler votre conseiller financier, de venir chercher un colis qui n’a prétendument pas pu vous être livré, ou une proposition destinée à réclamer un bon d’achat…, ces « accroches » ne visent qu’un seul et unique but : vous inciter à rappeler des numéros surtaxés, c’est-à-dire à tarification majorée. Pour vous prémunir, voici quelques conseils de la DGCCRF (La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes.)

 
1.Soyez attentifs et vigilants...
...avant de rappeler des numéros que vous ne connaissez pas
2.Consultez l'annuaire inversé en cas de doute sur le numéro qu'on vous incite à rappeler
Un annuaire inversé des numéros SVA www.infosva.org permet de s’informer du tarif en cas d’appel. Il fournit également des informations sur l’entreprise utilisatrice du numéro et la nature du service fourni par le professionnel.
3.Signalez les numéros abusifs au 33 700
Transférez au numéro de téléphone 33700, ou sur le www.33700.fr, un SMS contenant le message que vous avez reçu et qui fait la promotion d’un numéro surtaxé. Cette démarche permet de lutter contre le spam ! Grâce à ces signalements, si des pratiques contraires à la déontologie sont mises en évidence, les opérateurs pourront couper les numéros surtaxés utilisés et même l’ensemble des numéros attribués à l’éditeur indélicat.
4.Activez l'option de blocage des appels vers des numéros surtaxés
Il est possible d’activer l’option de blocage gratuite des appels vers les numéros surtaxés pour empêcher tout appel par mégarde. Mettre en place cette option est particulièrement utile pour des mineurs ou des personnes âgées ou fragiles de votre entourage. 
5.Appelez les entreprises dont vous êtes client au numéro habituel
Si vous pensez que la sollicitation émane d’une entreprise dont vous êtes client, contactez-la directement en appelant le numéro habituel (par exemple celui figurant sur une facture)
 
 
Vous avez été arnaqué
Les escrocs ont un objectif : garder la victime au téléphone le plus longtemps possible, pour faire grimper la facture.
 
1.Signalez le numéro 33 700
2.Si l'annonce tarifaire n'a pas été délivrée en début d'appel, déposez une réclamation sur le site www.infosva.org

mercredi, 01 août 2018

Vaincu par la maladie...

GC-682x1024.jpgMaire de Valras plage depuis 2008, Guy Combes est décédé ce mercredi 1er aout 2018. Il avait démissionné de son poste fin mai pour lutter contre la maladie.


Guy Combes était également premier vice-président de l'agglo Béziers-Méditerranée, délégué au Tourisme, aux Equipements  touristique mais aussi à la gestion des ports.
Nous adressons  à  son épouse, sa  famille ainsi qu à son équipe municipale nos très sincères condoléances. 
 
Jean-Pierre Marc conseiller communautaire, vice président de l hôpital ,conseiller municipal Vlbs  
Régis Garcin conseiller municipal
Groupe IDÉAL / VilleneuveUnion

samedi, 28 juillet 2018

Salut Domi...


grand cafe.jpgAlors que la fête bas son plein, Domique notre sympathique gérante du Grand Café nous a quitté. C'est sur, la fête n'aura pas, cette année, le même engouement... Domi, faisait partie des commerçants très impliqués dans les manifestations de notre village. Ce soir le grand Café sera éteint... Nous adressons à ses enfants,son mari et toute sa famille nos très sincères condoléances...

Régis Garcin VilleneuveUnion / Jean-Pierre Marc Groupe IDEAL

 

mardi, 10 juillet 2018

LA PRESSE LOCALE S'EMPARE DU DOSSIER...

20180709_171915[1].jpgSuite à mon intervention sur la question N° 15 lors du dernier conseil municipal, Radio France Bleu a interviewé monsieur le maire qui a crié haut et fort au complot politique.... ( à lire ou à écouter sur:  https:www.francebleu.fr/faits-divers-justice/le-corbeau) Aujourd'hui Midi Libre par l intermédiaire de Jean-Pierre Amarger relate les faits avec plus de détails.... Voir article midi libre du 6 juillet 2018.

j ai voté contre la protection du maire, car cette affaire relève d une affaire privée. Comment peut on présenter au vote des conseillers un dossier, dont la commune n'est pas destinataire puisqu'il s'agit d'une affaire privée. 

Le Conseil d'Etat statuant au contentieux - (Section du contentieux, 3ème et 8ème sous-sections réunies)

Séance du 9 décembre 2015 - Lecture du 30 décembre 2015

Vu la procédure suivante :

Par la voie du déféré, le préfet du Var a demandé au tribunal administratif de Toulon d’annuler la délibération n° 30 du 19 février 2015 du conseil municipal de Roquebrune‑sur-Argens.

Par cette délibération, le droit à la protection fonctionnelle a été reconnu au maire de cette commune, au titre de l’appel dirigé par celui-ci contre le jugement du 17 novembre 2014 par lequel le tribunal correctionnel de Draguignan l’a condamné pour provocation à la haine ou à la violence en raison de l’origine, l’ethnie, la nation, la race ou la religion par parole, ces faits ayant été commis le 12 novembre 2013. Le préfet a assorti ce déféré d’une demande de suspension de l’exécution de cette délibération, présentée  sur le fondement des dispositions du troisième alinéa de l’article L. 2131-6 du code général des collectivités territoriales.(..)

affaire à suivre...

R.Garcin/VilleneuveUnion